CHARTE des Membres de l’Institut des Métaux en Biologie de Grenoble concernant le plateau technique

La pluridisciplinarité des thèmes couverts au sein de l’IMBG et les possibilités d'interactions transverses entre ces thèmes soulèvent le besoin d’une utilisation concertée des moyens analytiques disponibles dans les laboratoires de l’Institut. Cette utilisation concertée est réalisée sous la forme d'une structure sans mur dénommée "plateau technique" ayant comme objectif commun de favoriser l'excellence scientifique dans le domaine des métaux en Biologie. C’est pourquoi, le plateau technique de l’IMBG a pour vocation :

D’identifier les moyens techniques et les compétences des membres de l’Institut.
Le plateau technique souhaite pouvoir proposer à tous ses membres un accès aux compétences et techniques disponibles dans les laboratoires membres de l'IMBG. Dans cette optique, le site web de l’Institut permet de répertorier et d'identifier clairement les accès aux compétences et techniques, contacts au sein du et les modalités d'utilisation. Le plateau technique devra être mis à jour régulièrement par échange régulier entre les membres. Ce pôle technologique est donc dynamique : il est à tout moment possible de se désengager ou d’engager de nouvelles technologies acquises par ses membres, en accord avec les directeurs des laboratoires concernés et les modalités d'utilisation.

De favoriser les contacts entre les membres de l’Institut autour de ces techniques et compétences et de développer des collaborations au sein de l’Institut.
A chaque compétence et/ou technique non routinière est associé un membre de l’Institut. Celui-ci s’engage, dans la mesure de son temps et en accord avec le directeur du laboratoire, à établir un contact avec un tiers, membre de l’Institut, qui permettra la réalisation d'analyses et/ou d'échanges scientifiques par rapport à un problème posé. Le demandeur prend directement contact avec le membre de l’Institut responsable de la technique et/ou compétence  et ceux -ci décident, selon leurs critères, de l’utilisation des techniques à la fois en termes de temps mais aussi de coût. Pour un bon fonctionnement du plateau technique, un suivi de ces différentes initiatives par le plateau technique est souhaité.

De permettre aux non-membres l’accès à ces techniques dans un cadre défini par le plateau technique.
Le plateau technique souhaite être ouvert vers l’extérieur afin d’augmenter sa visibilité. Si les collaborations au sein de l’Institut sont privilégiées, il semble évident que la force de notre Institut grandira par son ouverture à d’autres organisations privées ou publiques. Des critères d'accès pour les non-membres seront donc définis en accord avec les laboratoires.

De favoriser la formation à ces techniques mises en commun.
Il est demandé, dans la mesure du possible, de permettre au demandeur de se former à la technique partagée. Deux niveaux sont possibles : soit une formation sur plusieurs jours dans le cadre d’une école thématique, soit au cours de la collaboration ponctuelle en privilégiant, si possible, les travaux expérimentaux.

De participer à la concertation pour l’achat et/ou la rénovation des techniques mises en commun.
Le plateau technique s’engage à appuyer et coordonner les achats de matériels en mettant en avant la force de l’Institut que représente l’association de laboratoires de l’UFR de Chimie, de Biologie, de Physique, de Médecine et de Pharmacie.

Le plateau technique de l’IMBG doit à terme devenir un pôle d’excellence au sein de notre communauté mais aussi à l’échelon national. Il est évident que cet outil dépend de la bonne volonté de chacun de ses membres.